samedi 6 décembre 2008

mes martres

si personnellement je n'ai jamais eu de problème de massacre réflexe, j'ai quand même un collègue agriculteur bio qui a retrouvé un matin toutes ses poules pondeuses (si je me souviens bien près de 70) étalées mortes dans son poulailler...

des poules qui dorment dans un arbre ne sont pas à l'abri : la martre grimpe et saute au point de pouvoir courser un écureuil. la parade des poules est de se percher le plus possible sur l'extrémité flexible des branches là où la martre n'ose pas s'aventurer : j'ai cependant sauvé parfois des poules tombées en pleine nuit de leur arbre (on les entend crier) probablement parce qu'on les y a délogées : elles se cachent alors au sol mais c'est le renard qui risque de les trouver.

autres pépins que j'ai rencontrés c'est une poule ou une cane qui couve dans le foin de la grange... la martre fait son inspection chaque nuit et risque fort de les déloger : elle s'intéresse plutôt aux oeufs... mais pour les avoir elle va tuer la couveuse... on va alors trouver la poule ou la cane à moitié dévorée et tous les oeufs disparus...

il arrive que parce qu'elle couve, la poule ou la cane soit tellement discrète et bien cachée que la martre ne les trouve pas. le très grand danger est alors situé au moment de l'éclosion des petits - et cela m'est arrivé plusieurs fois avec des couveuses que moi-même j'ignorais : la première nuit qui suit l'éclosion il suffit qu'un seul des poussins ou canetons piaille un peu au courant de la nuit et la martre qui a une oreille extrêmement fine, va localiser le nid, tuer son occupant et emporter tous les petits.

pour éviter cela j'ai construit une cloche-caisse grillagée que je place tous les soirs sur la couveuse et son nid : la martre ne peut ainsi pas y toucher. je le fais avec poules, canes, oies, si elles couvent dans un coin de la grange. il faut bien consolider la cloche afin que le renard ne puisse par exemple arracher un grillage trop léger avec ses dents. certaines fois - s'il y a risque de renard - j'ai placé un socle sous le nid car le renard a vite fait de creuser un passage par le dessous...

une couveuse est souvent sensible ou têtue et on ne peut pas facilement la faire couver à l'endroit protégé où on le voudrait bien... alors il faut bricoler autour d'elle... sans quoi elle ne couvera pas ou abandonnera la couvaison...

aujourd'hui pour diverses raisons - entre autre les problèmes de prédateurs mais aussi d'approvisionnement en nourriture (je n'arrive pas à produire la nourriture pour une basse-cour, alors que j'ai déjà du mal à expérimenter la production de la mienne) - je suis en train de renoncer à l'élevage et vais laisser "s'éteindre" les quelques vieilles volailles qui me restent... du coup je me rends compte que mes prédateurs deviennent bienvenus pour lutter contre mulots et campagnols... :-)

8 commentaires:

Jerry a dit…

Tiens, cette "cloche-caisse grillagée" me fait penser à l'usage lorrain de la "chabosse", sorte de cloche grillagée utilisée pour garder ensemble une poule et poussins, dont mon grand-père nous parlait souvent... Essentiellement à propos de l'adjectif "chabossé", qui, utilisé pour les humains veut dire "gardé trop longtemps dans les jupes (ou sous la cloche) de sa mère"!
Une petite question à propos de l'élevage : du coup, comment faites-vous pour les protéines de votre alimentation ? Les oeufs me semblent un aliment très utile en autarcie, non ?

Geispe a dit…

c'est peut-être aussi ce que l'on appelle la "mue" et qui est fait souvent d'osier, un peu comme un panier que l'on renverse sur la poule : les poussins peuvent en sortir par les espaces du bas et vadrouiller alentour, et ils peuvent rejoindre la poule en cas de danger. il y a risque si le danger est rapide car la poule, enfermée, ne pourra pas défendre ses poussins qui n'ont pas eu le temps de se réfugier chez elle.
mais un risque il y en a toujours : j'ai perdu un jour un poussin dindon qu'un autour avait trouvé moyen d'agripper avec ses serres à travers le grillage à lapin (donc assez fin) d'une telle cloche... le poussin a dû se blottir au soleil en s'adossant contre le grillage de la cage et il n'a pas vu arriver le rapace qui a passé ses griffes au travers...
les protéines je les cherche dans de nombreux végétaux et légumineuses. il y en a partout et on n'a pas de tels besoins.

Esther a dit…

Les oeufs ne servent pas seulement aux protéines mais à vitamine B12 principalement. Autrement faut consommer des algues ou de la levure alimentaire(genre Torula), que tu ne peux possiblemetn pas produire, malheureusement... Sans vitamine B12 et B6, le fer des aliments végé a bien de la misère à se fixer dans le corps...
Je suis très pro-végé pour une foule de raisons mais ovo-lacto...
Chez nous les poules même en liberté, sont en "liberté contrôlée", toujours à l'intérieur d'un terrain clôturé, clôture assez haute et faite de broche solide qu'on appelle justement "broche à poules"...De toute façon en hiver, rien à grapiller dehors dans la neige...
Bonne chance !

Anonyme a dit…

bonjour !
je découvre votre blog avec un grand bonheur, (sauf que je n'arrive pas à remonter au début de votre aventure blogesque, et que cela me frustre énormément) du coup je me pose plein de questions car je suis une grande curieuse de l'autarcie qui me passionne depuis toujours, Il m'a semblé lire que vous aviez des écrits ?
merci pour ce billet sur les poules, moi elles s'obstinenent à dormir dans les arbres, raison de plus aprés l'histoire de la marthe de les déloger coute que coute et de les mener à l'abris ! bravo pour votre respect des animaux, j'apprécie particulièrement, étant moi-même végétarienne pour cette raison.
A bientot du plaisir de vous lire !
ps : je recherche aussi les billets sur le tissage, le filage et autres, ou puis-je les trouver ??
BON DIMANCHE

Laureen a dit…

Heu, je ne suis pas anonyme, je suis Laureen, je ne sais pas pourquoi ça n'a pas fonctionné !

Geispe a dit…

'jour ! je pense que si on ne veut pas mettre des commentaires en anonyme il faut se connecter avant ou choisir l'option qui enverra au moyen de votre compte google. pour remonter et lire d'anciens messages il y a à droite les liens "archives de blog" ou en bas de la page "messages plus anciens".
pour les poules, à mon avis vous pouvez les laisser dans les arbres elles y sont très bien surtout à l'abri ds renards. vous aviserez si jamais il y a attaque de martre la nuit : mais ce n'est pas trop courant quand même...

Geispe a dit…

tissage, filage je n'en ai effectivement pas encore parlé (sauf "laine" dans les libellés à droite)... je vais peut-être aborder le sujet car ce n'est pas du tout évident si on commence par l'élevage du mouton pour faire sa laine, plutôt que de l'acheter, ainsi que la culture des fibres textiles nécessaires à la fabrication tout autre fil à tisser...

Geispe a dit…

Esther : effectivement la B12 sort toujours lorsqu'on parle de végétalisme... il semblerait qu'il y ait des alternatives (p. ex. ne pas laver ses légumes, ce que l'on peut faire lorsqu'on sait d'où ils viennent et qu'on vient de les cueillir), je ne sais pas encore tout mais l'humanité a aussi eu ses végétaliens depuis les derniers millions d'années... je ne suis pas inconditionnel du végétarisme ou végétalisme... ce qui m'intéresse c'est de voir ce que l'on peut matériellement faire de durable donc sans artifice et quelles sont aussi, alors, nos envies si on est pas influencé...