samedi 14 mai 2011

un petit coup de pluie est passé

comme je n'arrose quasiment pas, il faut profiter de la pluie pour semer et planter, car çà démarre bien mieux si la terre est humide...
j'ai donc semé un peu d'amarante, (simplement de l'amarante du commerce alimentaire bio, pour essayer et pour renouveler les semences : l'an passé j'ai semé trop tardivement de sorte que les graines n'ont pas mûri), un peu de betteraves rouges aussi... car c'est une racine que j'aime bien...
j'ai aussi transplanté un bon nombre de replants de chou fourrager, rutabagas, betteraves rouges... (celles que j'éclaircis parce que trop serrées)... désherbé les semis de courgettes qui doivent grandir encore un peu avant plantation... elles avaient aussi pris un coup de gel... mais reviennent très bien...



beaucoup de chénopode dans mes replants de chou et rutabaga : mais pas de problème puisque mon désherbage fait une partie de mon repas de midi...


en fait les basiques poussent assez bien sans arrosage, et c'est l'essentiel : pommes de terre, céréales, légumineuses : j'aide un peu les haricots au démarrage même si ce n'est pas très efficace... en fait je découvre que les haricots sont assez résistants... ils avaient été cuits par un gros coup de gel et j'allais ressemer lorsque j'ai remarqué que la plupart redémarraient dans le sol pour faire une seconde pousse...

par contre j'ai trouvé des haricots intacts après un mois : ils n'avaient même pas démarré leur germination tellement le sol est resté sec par endroits...




 l'ail des ours est fini maintenant : il se multiplie tout doucement... j'ai dû l'implanter - sous les noisetiers à l'arrière du jardin, le long de la montagne - car il n'y en avait pas chez nous...


les semences de navets viennent facilement : pas de prédateurs, apparemment, cette année (les petits coléoptères noirs qui s'attaquent aux fleurs semblent absents... les altises aussi, d'ailleurs, ces autres petits coléos sauteurs... qui trouent les feuilles de radis par exemple)

la moutarde est encore toute en fleurs...
 


 la consoude est coupée périodiquement : elle va au compost ou encore est séchée pour la conservation telle quelle ou en farine verte. nous faisons différents essais car les plantes très protéinées ne sèchent pas toujours facilement si les conditions (rapidité surtout) ne sont pas bonnes...


 les premiers taons sont de retour : celui-ci attend patiemment devant l'écurie que Flicka veuille bien ressortir... elle est en effet rentrée au petit trot poursuivie par le monstre ; elle, de son côté, attend que le taon soit parti ; mais en général il est patient et en pleine saison... ben c'est un taon à ne pas mettre un cheval dehors.
Flicka ne sort alors plus que tôt le matin, tard le soir ou la nuit... sinon elle se fait piquer et à la voir courir pour rentrer çà ne doit pas être très agréable...



 ciboulette et véroniques...

 un vrai cadran solaire... mais comme il y a trois styles, difficile de savoir quelle heure il est... :-)

mes petits carrés de céréales : j'avais soigneusement désherbé la moitié de mon carré d'avoine car il était envahi de balsamine... ben l'avoine a apparement étouffé la balsamine (aidée par la sécheresse probablement) de sorte que mon désherbage n'aurait pas été nécessaire...



une syrphide toujours bienvenue car attachante et utile : ses larves sont de grosses mangeuses de pucerons...



et des pucerons il y en a... mais en fait je ne m'en occupe pas car il ne sont pas en surnombre et ne font aucun dégats...





lui c'est en principe le mari de la libellule déprimée jaune que j'ai photographiée il y a quelques jours...

6 commentaires:

ELFI a dit…

je découvre ce blog.. et je le trouve très beau!

vv bleue a dit…

Oh !!!! Mais j'ai aussi des chénopodes enfin je crois j'ai demandé à tout le monde ici ce que c'était si ça se mangeait ou pour les animaux tout le monde m'a dit non ?? !!!!!

nwar a dit…

Tu les prépare comment les chénopodes ? je savais que c'est comestible mais je n'ai pas de recette sous la main (à part en salade)

geispe a dit…

un peu comme les épinards ou les autres verdures sauvages : cuire dans un petit peu d'eau pour que çà ne brûle pas, avec ail, oignon et autres éventuelles condimentaires. dans une casserole ou une poêle. à l'étouffée en fait.

nwar a dit…

ok ! merci ! je vais essayer ça !

Gwendoline a dit…

ce qui est super avec les chénopodes! c'est qu'elles ont très bon goût contrairement aux épinards qui ont un petit goût acide...