samedi 3 novembre 2012

vent, pluie et redoux

cette année mes onagres ont mis beaucoup de temps mais ils ont quand même fini par mûrir...
il vaut mieux les suspendre à l'endroit pour les faire sécher car s'ils sont à l'envers toutes les graines en tombent.
à l'endroit elles vont rester dans leurs petits récipients jusqu'au moment où l'on va les secouer afin de les faire tomber.
si on veut rentabiliser on a intérêt à casser les fleurs ou étuis à graines car souvent il en reste presque la moitié au fond... qui ne veulent pas sortir au secouement...

pilées, on peut utiliser les semences dans les diverses préparations en guise de complément alimentaire puisqu'elles vont apporter la précieuse huile d'onagre.
le reste de l'onagre se mange aussi : fleurs, feuilles, racines...
en allemagne on disait à l'époque que 500g de racine d'onagre apportent autant de force que 50kg de viande de boeuf... :-)




je me suis demandé ce qu'étaient ces petites plantes qui démarrent en masse avec des filaments verts en étoile...

quelques jours après il s'avère que c'est de la claytone de cuba... délicieuse comestible...
reste à présent à trouver le moyen d'éclaircir un peu afin qu'elles deviennent bien grandes

ce joli champignon que l'on trouve partout sur les troncs de hêtre posés depuis bien une année au bord de la route forestière... est en fait le schizophylle commun...

il n'est pas comestible,

et l'une des particularités qui permet de le reconnaître, est que ses lamelles, en-dessous, sont divisées dans toute leur longueur...

véronique beccabonga, dans le ruisseau d'à côté, (comestible)


celui-là aussi, pousse sur le hêtre, mais je ne sais pas encore qui c'est...


la source...


dernières baies de couleur, la morelle douce amère, (vénéneuse)

le solail était chaud... au point que certains insectes étaient de sortie, comme cette grosse libellule en train de pondre tout au bord de l'étang...





robert le diable s'est réveillé le temps de quelques rayons de soleil...



notre jars passe en-dessous du portail de clôture tous les soirs, pour aller brouter dans le grand pré de la station de pompage se trouvant à quelques 300m de là...

mais hier soir, à la tombée de la nuit, il n'est pas rentré à l'heure... du coup je suis allé vérifier s'il ne lui est rien arrivé.
je l'ai trouvé "prisonnier" à l'intérieur de l'enclos... et, assise sur l'un des poteaux du portail... une grosse buse qui s'était mise là, à l'affût des campagnols...
le jars n'osait plus passer et attendait à 20m de la porte...

lorsque je suis arrivé la buse s'est envolée et le jars a couru puis volé jusqu'à la maison... il vole très bien un peu comme ... une oie... et ces derniers temps il aime se déplacer par les airs... :-)


une autre libellule, non identifiée...





et le coup d'oeil mensuel à notre souris qui depuis le mois de juin, vient chaque soir, ou presque, (parfois elle fait un jour de pause, parfois elle vient trois ou quatre fois de suite) chercher son bout de noix ou de noisette...
c'est une vraie souris grise de maison qui squatte sous le poêle en faïence, et qui s'est assez rapidement habituée à ce manège...
elle monte jusque sur le bureau le long du fil électrique de l'ordinateur où je suis assis, et elle attend ou tourne en rond jusqu'à ce que je lui tende son casse-croûte. parfois elle repart, mais si je tape trois fois elle revient le chercher.
elle redescend tête en bas le long du même fil électrique par lequel elle est venue, puis elle entre dans son logis. le poêle est posé sur un socle fermé, sauf des interstices par lesquels elle passe.





8 commentaires:

Gwendoline a dit…

géniale la petite souris apprivoisée!

Christelle a dit…

Prendre le temps,le temps de voir la nature évoluer, pousser et revenir chaque année, autour de soi, savoir l'identifier, l'utiliser quand possible ou simplement la fixer sur une photo pour le plaisir de nos yeux. Merci de prendre le temps pour ceux qui n'en ont pas toujours

Yannick a dit…

Bonjour à vous,

De très belle photos, très sincèrement !!
Prenons le temps d'observer la nature et de l'apprécier à sa juste valeur.

Bonne journée et à bientôt
Yannick

Clea a dit…

J'adore toujours autant lire vos posts, continuez comme ça :)

Silva a dit…

Bonjour Geispe ,
Je viens faire un petit tour , voir si tout va bien chez vous .
Toujours heureuse de découvrir vos belles photos et de voir Flicka .

moove a dit…

bonsoir
jolie petite souris maline et gourmande !!j'essaierai avec les petites souris de la cheminée :)

merci pour vos photos et vidéos ! c'est un plaisir et instructif :)

Anonyme a dit…

bonjour Geispe,

N'y a t-il pas un risque d'être envahi par d'autres souris (reproduction) ? si j'en avais une seule derrière mes murs, cela ne me poserai pas de problèmes mais elles semblent de plus en plus nombreuses et font du vacarme la nuit.

geispe a dit…

je me suis aussi posé la question... surtout que depuis peu elle ne semble plus être seule, sous le poêle, vu les couinements lorsqu'elle rentre à la maison avec un bout de noix...
alors je surveille et j'observe, mais depuis le mois de juin qu'elle est là je n'ai constaté aucune invasion et uniquement disons une population très raisonnable et non gênante...
alors je continue mon expérience et je surveille... ce qui m'aurait intéressé c'est de savoir si elle peut apprendre à une autre souris à faire le même stratagème : mais jusqu'à présent çà ne semble pas être le cas...
le jour où une seconde souris viendra quêter j'aviserai. ce serait à la fois épatant puisqu'il y aurait eu transmission de la technique, mais aussi questionnant car il faudrait effectivement observer s'il ne peut y avoir prolifération... :-)