vendredi 12 avril 2013

ces bonnes comestibles qui poussent toutes seules...

elles arrivent en quantités maintenant, ces bonnes comestibles qui poussent toutes seules, au jardin...
(à condition de ne pas totalement les désherber et d'en laisser monter un certain nombre à graines)

tabouret des champs, (dans les salades mélangées, car piquant et parfois amère, et sinon cuit)



























capselle bourse à pasteur, feuilles crues excellentes, ou cuites,
(édit : peut-être ici jeune coquelicot, plutôt que bourse à pasteur - mais bonne comestible aussi : je vais en laisser monter à fleur pour vérifier - voir mon post du 13/04 au sujet de la bourse à pasteur)




 claytone de cuba,


l'ortie, bien sûr,

 la mâche, (ses semences ne viennent bien parfois qu'au bout de deux années, donc patience...)
















le trèfle se mange aussi... cru ou cuit,


l'égopode, 



 le pissenlit,

 lamier pourpre,


divers rumex et oseilles...


et enfin la petite cardamine hérissée...






5 commentaires:

I'm Unregistred a dit…

bonjour,

votre blog est formidable

comment preparez vous le lamier pourpre?

merci

@ bientot

geispe a dit…

variablement, comme beaucoup d'autres plantes : on peut le mettre cru dans un mélange de salades, ou cuit de diverses façons, souvent à l'étouffée avec d'autres verdures, dans les plats cuisinés de toute sorte dès que l'on veut rajouter verdure ou légumes.
tous les lamiers sont intéressants et comestibles : la nature s'est amusée à les faire en blanc, jaune, pourpre et tacheté... les fleurs aussi se mangent, peuvent décorer les salades : elles sont légèrement sucrées... :-)

I'm Unregistred a dit…

merci pour ces renseignements

je vais tester ça, cela fera une variante avec la vesce

@+ :-)

Anonyme a dit…

J'ai cuit à la vapeur des "asperges" de houx fragon, et eu des coliques le lendemain: hasard : rien à voir avec ces asperges? ou bien est-il préférable de les faire blanchir ? car elles étaient d'un goût un peu amer, et j'ai pensé que mes maux venaient de là.

geispe a dit…

je ne connais pas le petit houx, il n'y en a pas chez nous, mais d'après la littérature ces asperges sont comestibles...
peut-être peut-il y avoir des intolérances individuelles, comme pour beaucoup de choses : les fruits sont toxiques et les racines contiennent des saponines...