lundi 18 août 2008

biomasse

fabriquer un maximum de biomasse, pour en faire de la nouvelle terre est l'une des choses les plus importantes, surtout si on ne veut pas avoir recours à beaucoup de fumier ou des engrais venus de l'extérieur : en autarcie ce n'est pas évident notamment si l'on remet en cause l'ampleur de l'élevage ou carrément l'élevage lui-même.

la solution la plus simple est de faire pousser de la terre : pour cela les mauvaises herbes sont bienvenues.

diverses techniques alors :

lors de la mise en culture d'une terre "nouvelle" le dessus est décapé et mis en tas tout le long de la plate-bande que l'on a libérée. c'est un peu décapage "façon sanglier" : les mottes sont arrachées au croc à quatre dents puis empilées au fur et à mesure, et le tas ainsi empilé est roulé puis stocké alors en bordure de la plate-bande libérée de la surface de sa végétation.
on cultive alors la terre dénudée.

pendant ce temps le tas amassé, comprenant les mauvaises herbes, les mottes de terre, va se décomposer assez rapidement pour donner un beau terreau nouveau : le tas va se couvrir d'herbes qui repoussent probablement, mais tout l'intérieur va se digérer et transformer en terre de culture.

ce tas sera plus tard décomposé : les herbes qui le recouvrent et les parties non décomposées remises sur un nouveau tas, et la terre du centre du tas pourra être réétalée sur la plate-bande ou ailleurs et apporter ainsi par roulement du terreau nouveau.

lors du désherbage des plate-bandes on peut faire différentes choses :
- empiler les mauvaises herbes en tas tout en leur laissant les mottes de terre (ne pas les secouer) de sorte que le tas se décomposera bien plus rapidement s'il contient beaucoup de terre mélengée à la végétation.
- étaler les mauvaises herbes avec leurs mottes sur le chemin : elles y resteront un moment le temps de bien les piétiner et les décomposer. le chemin est ensuite raclé après quelques semaines, puis le résultat empilé en un tas pour une décomposition complémentaire. la présence de végétaux et terre mélangée va donner assez rapidement un beau terreau : c'est un peu le même principe que j'expliquais précédemment.

j'empile les mauvaises herbes avec leurs mottes... ici galinsoga...



je jette sur le chemin où çà sera tassé, décomposé, (plus tard je racle et mets un moment en tas) ou encore je mets en tas tout de suite...



ici j'ai carrément posé du foin ou de l'herbe fauchée ailleurs et transportée dans le jardin : sur le chemin elle sera triturée et après un moment se décomposera assez vite. j'apporte ainsi régulièrement du terreau ou du compost neuf.




certaines "mauvaises herbes" sont envahissantes comme ici la balsamine de l'himalaya, mais elles sont intéressantes car donnent énormément de nouvelle biomasse... idem pour les autres "mauvaises herbes" comme le galinsoga, l'ortie, le mouron, les gaillets, le lierre terrestre, etc.. etc..



on arrive à obtenir des tas assez imposants de précieux compost et de futur terreau...

2 commentaires:

raffa a dit…

Ah mais quel plaisir ce blog :)

Merci de cette technique de compostage sur place (en gros ;) ) je fais un peu cela dans la mesure ou quand je désherbe je laisse sur place, par dessus le paillage (mais je vire la motte par peur que cela suffise à la mauvaise herbe justement...) quand j'en ai trop par contre je mets au compost... je vais réfléchir à ta solution de mettre sur le chemin... qui va au compost ;)

Es-tu contre le compostage en tas/fût ?

Geispe a dit…

rien contre le compostage en tas, c'est aussi une des variantes que je fais. la particularité c'est que mes rouleaux de compost ou mes tas de compost circulent tout le temps dans une grande partie du jardin puisque j'empile là où je suis. si ensuite je remue ce tas çà le met à côté mais en plus çà laisse un emplacement nickel et prêt à être cultivé...
la condition pour bien faire tout çà est cependant d'avoir largement de la place pour avoir des espaces cultivés et d'autres en jachère, si l'on veut, soit enherbés de "mauvaises herbes" qui ont poussé et qui seront enlevées, (c'est tout juste si je ne fais pas pousser des mauvaises herbes exprès pour en faire de gros tas de compost ensuite) soit recouverts de ces empilements de mauvaises herbes...