samedi 24 juillet 2010

comme les bisons dans la plaine...




mais ce sont les mouches qui s'intéressent au cheval lorsque le temps est lourd et humide... heureusement des mouches lécheuses, donc qui ne dérangent pas vraiment Flicka...




les friches sont à présent tellement hautes que parfois j'ai de la peine à y retrouver la jument... mais elle ne s'éloigne jamais trop et rentre périodiquement au petit trot, lorsqu'elle se fait trop importuner par les gros taons piqueurs...

1 commentaire:

Jean-François Noulin a dit…

Comme le bison dans les plaines ...
À l'époque d'avant l'homme blanc alors, parce que ce dernier a vite compris que le bison était une source de nourriture importante pour l'amérindien et il a bien failli le faire disparaître dans le but de débarrasser l'Amérique du Nord de ses premiers habitants.
Et puis, l'homme blanc a compris qu'il y avait du pognon à se faire, il a élevé le bison pour la viande et aujourd'hui, le bison d'élevage attrape la maladie de la vache folle.