jeudi 3 mai 2012

fraîcheur nocturne


fréquente petite araignée sauteuse, marpissa muscosa... qui me surveille souvent lorsque je prépare l'une de mes plates-bandes...



les orvets réapparaissent : je n'en avais pas vu beaucoup jusqu'à présent, mais là ils sont au poste avec leur copine la couleuvre, dans leur abri habituel...
dans un jardin un peu sauvage on n'est jamais seul et on arrive à repérer et reconnaître tous ses habitants.
cela permet aussi de travailler sans risquer de leur faire du dommage... 



ce tout petit couleuvreau a eu moins de chance : il s'est fair écraser sur la route forestière, probablement en s'attardant sur le macadam chauffé par le soleil...



sinon aujourd'hui j'ai semé une pépinière de maïs... je dis pépinière car je pratique deux méthodes : le semis direct... et la replantation... des petits plants de maïs semés dru dans une plate-bande... 
les plants sont prélevés et mis en place lorsqu'ils ont quelques centimètres : çà fonctionne assez bien sauf que l'on perd quelques jours, le temps qu'ils reprennent. je trouve que çà a l'avantage que l'on peut mieux s'assurer de la bonne germination et aussi surveiller les dégats de limaces et d'oiseaux (je mulche parfois avec des feuilles mortes, au démarrage). on n'a moins de problèmes de mauvaises herbes au démarrage.
là j'ai dû utiliser des graines de 2010 car l'année dernière je n'ai pas surveillé d'assez près et mon semis de maïs - en pépinière mais aussi en place - n'a quasiment rien donné après le semis. je n'ai pas vraiment su pourquoi, mais on réessaie...
à propos disparition : toutes les belles feuilles de l'ail des ours - planté en lisière de forêt il y a une paire d'années - ont probablement été mangées par un chevreuil qui passait par là. ce n'est pas grave puisque les bulbes restent en terre et repousseront l'an prochain.
j'ai commencé à tureurer mes pois, aussi, avec des branches d'aulne.
il y a toujours le problème des froids nocturnes, chez nous, de sorte qu'il vaut mieux ne pas se presser... 
il faisait près de 5 degrés la nuit dernière et les allemands (nous ne sommes pas trop loin de la frontière) annoncent même des risques de gelées nocturnes...



certaines vieilles personnes du village apprécient nos activités et viennent souvent faire causette quelques minutes. aujourd'hui nous avons eu droit à des plants d'épurge, cette grande euphorbe qui était absente chez nous, et dont je suis bien content. un paquet de tiges de rhubarbe et deux grands sacs d'aspérule odorante aussi. nous allons la sécher.
notre rhubarbe est encore petite : les plantes ont de l'avance au village car il est plus abrité... et l'aspérule ne pousse qu'à quelques kilomètres de chez nous : cela m'évite d'aller en chercher.


l'eau de l'étang a encore les couleurs des derniers orages...





et toujours de grandes éclosions de bibio marci "mouches poilues qui pendent les pattes"... photo plus nette que la mienne (pas évident car çà bouge tout le temps, ces petites bêtes), et piquée à mon fiston qui demeure un endroit au biotope assez similaire mais dans le département voisin... :-)


























et enfin, pour la petite musique du sonneur à ventre jaune... c'est à côté... : http://quatsaisons.blogspot.fr/2012/05/ce-drole-de-petit-monstre-tout.html

1 commentaire:

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

DES canards merci je les adore aussi et pour cette libellule en vol je vais donc dire
bravo car rien n'est bien simple avec ces petites bestioles
Un superbe partage pour moi
Bonne journée