lundi 6 août 2012

nouvelles...


quelques chenilles de piéride sur l'un de mes choux frisés, mais apparemment les autres sont épargnés, de sorte que je les laisse aux oiseaux et autres insectivores...

sinon je récolte en ce moment diverses semences, comme betteraves rouges, cerfeuil, persil, etc...
je déplace ou élimine certains vieux cassissiers : de vrais repaires à campagnols au niveau de leurs racines...

encore quelques pommes de terre à sortir, toujours, mais une saison assez calamiteuse pour les quantités, en raison de la météo (trop frais et trop d'eau) associée aux campagnols qui ont prélevé leur tribut...

grands moments de désherbage, aussi, galinsoga est partout, avec le pied de coq et la balsamine, renouée et mouron... mais çà s'enlève facilement... et le galinsoga est délicieux à manger : j'en mets toujours un peu en guise de verdure dans mes repas...

préparation de plate-bandes pour faire des semis de navets, aussi...

bouturage de diverses choses comme romarin, thym, sauge, lavande, laurier, etc... et même chrysanthèmes...
cassis et groseilles aussi...
je prends l'habitude de bouturer et marcotter afin d'avoir toujours de la relève, et dans l'ensemble çà fonctionne assez bien...




les mauvaises herbes les plus fréquentes de mon jardin, toutes comestibles, d'ailleurs... :
galinsoga,

renouée,

oxalis jaune, (oxalis corniculé)

pied de coq...


fauchage des friches autour de la maison : une partie est séchée et je vais tenter d'en faire une meule (si le temps le permet) qui servira de litière à Flicka en hiver, puisque je n'ai pas de paille,... une autre partie sert de suite comme litière verte...



il s'agit essentiellement de joncs, de scirpe sylvestre, reine des prés, balsamine et salicaire...






elle ressemble à une libellule déprimée... mais est toute noire en-dessous y compris la tête : ce doit donc être autre chose, mais je n'en suis pas sûr...
il y a beaucoup de libellules diverses qui volent actuellement pendant les moments ensoleillés... mais difficiles à photographier car elles sont très mobiles et leur vue perçante leur permet de repérer le moindre mouvement...




tabac d'Espagne...


on surveille les graines de tournesol pour les rentrer dès qu'elles risquent de se faire manger...



la belle pulicaire dysentérique revient chaque année devant la maison...



scoubidou notre loir ne s'est plus fait voir depuis la dernière vidéo : il a  ce comportement de venir pendant quelques jours... puis de faire des pause de quelques jours... voire semaines... ou même de ne plus venir du tout jusqu'à l'année suivante...

nos jeunes fouines ont aussi disparu depuis mes petites vidéos : probablement elles sont devenues très discrètes... je pense que lorsqu'elles grandissent elles deviennent bien plus méfiantes, mais elles doivent aussi essaimer alentour et se chercher de nouveaux territoires...

notre souris est un peu plus présente : elle vient assez régulièrement, le soir, mais il lui arrive également de faire des pauses de un ou deux jours et plus... peut-être lorsqu'elle a accumulé suffisamment de réserves... sous le poêle en faïence où se trouve son domicile.
elle y emporte toujours ses provisions en descendant depuis le bureau le long du fil de téléphone...
au menu quelques morceaux de cerneaux de noix ou un bout de biscuit... elle fait un voyage pour chaque portion... :-)

la voici...
dans la seconde vidéo je me suis amusé à retenir la noix : elle dérape et revient à la charge... :-)








et toujours récolte des dernières pommes de terre du bord de l'étang, avec la famille de colverts qui m'imite juste à côté...

6 commentaires:

blackbirdbrae a dit…

J'ai testé le galinsoga grâce à toi (que l'on désherbe pendant des semaines chez le maraîcher où je travaille), merci!

La renouée elle aussi serait comestible?!
Sous quelle forme?

geispe a dit…

je connais surtout la bistorte (plutôt printemps) en verdure cuite comme les épinards ou rajoutée pareil en légumes à divers plats... la renouée poivre d'eau en condiment crue ou sèche, (cuite elle perd son piquant). on peut manger les feuilles cuites de la persicaire, aussi, les tiges épluchées de la jeune renouée du japon, les graines des diverses renouées aussi mais elles sont très petites et c'est fastidieux de les récupérer (p.ex. renouée vrillée - faux liseron) etc...

Mélina et Jean a dit…

Bonjour,
Vous parlez des boutures de cassis. Comment procédez vous à cette saison ? Sur place ? en pots ? quand ces boutures seront mises à leur place définitive ?
Merci.

geispe a dit…

les branches de cassis que l'on coupe redémarrent généralement simplement lorsqu'on les plante dans le sol, de sorte que je les plante de préférence là où elles doivent donner un cassissier...mais on peut aussi les grouper et déplacer plus tard.

Anonyme a dit…

Quand tu fais du foin, est-ce que tu laisses toutes les plantes qui poussent dans le prés ? Et aussi, est-ce que tu mets de l'engrais(fumier ou compost) pour que l'herbe poussent mieux?
A bientôt.

geispe a dit…

oui, je laisse toutes les plantes : les animaux trient ensuite au besoin... certains prés très humides sont plutôt utilisés en litière car ils n'aiment pas (carex, reine des prés, scirpe, etc...)
non je ne mets jamais d'engrais : le cheval en apporte un peu en broutant mais c'est tout...
parfois ce qui est fauché se recomposte si je ne le ramasse pas, mais il vaut mieux qu'il n'y ait pas de couche épaisse sans quoi çà empêche une repousse correcte.