lundi 29 octobre 2007

bois de chauffage


parmi les activités quotidiennes "obligatoires" ou presque (on peut remettre un peu mais pas longtemps) il y a le sciage du bois : pas évident de se discipliner pour scier manuellement la dose quotidiennement nécessaire au chauffage de la maison, à la cuisine, aussi...
nous brûlons environ un à deux cageots pour l'instant et le problème c'est que si on est à plusieurs on a tendance parfois (pas toujours) à repousser la corvée au lendemain... voire à compter sur l'autre pour qu'il en scie un peu plus si çà manque... gare alors à ne pas laisser "filer" et laisser l'autre scier tout le bois...
bien sûr il faut avoir du bois scié en réserve... mais là aussi il faut l'avoir scié à l'avance... et il faut tout au long de l'année rentrer du bois de chauffage car il devra d'abord sécher : un séchage à l'air libre, mais couvert, donc sous abri : comme nous ramassons du bois mort il sèche assez vite mais cela prend quand même de quelques semaines à six mois.
Rarement nous prenons du bois vert (nous n'en coupons pas mais l'ONF parfois nous en donne lorsqu'ils ne s'intéressent qu'aux grumes - les troncs - en laissant toutes les couronnes sur place. Mais dans ce cas le bois doit sécher durant au moins une année minimum sinon plus...

Rentrer du bois peut se faire de différentes façons et à divers rythmes : sabine préfère en rentrer un peu tous les jours, à la main (la forêt est à côté) de sorte qu'en rentrant la dose quotidienne 365 jours de l'année, on fait un roulement et on n'en manque pas. Pour ma part je préfère en rentrer de temps en temps un paquet au moyen d'une charrette à quatre roues tirée manuellement.

Dans le temps je cherchais certaines quantités avec une charrette à cheval, mais j'ai fini par y renoncer lorsque les roues de ma vielle charrette se sont décomposées et que je n'avais aucun moyen de les réparer. Ce n'est pas grave en réalité car atteler le cheval pour aller chercher du bois c'est bien romatique mais c'est presque plus compliqué que de ne pas atteler et d'y aller tranquillement soi-même à pied... (je reparlerai de l'attelage ailleurs)...

2 commentaires:

rafaele a dit…

quel courage de tout couper à la scie à main.... chapeau !

Geispe a dit…

çà semble énorme comme boulot, en fait je suis en train d'essayer de voir combien de temps on passe pour faire son bois de chauffage à la main... çà n'est pas aussi énorme... surtout si on part de l'idée qu'on est libre de son programme dans un mode de vie autarcique. alors il faut de temps en temps une ou deux heures de ramassage en forêt (il y a quand même 365 jours pour cela, et on arrive facilement à les caser régulièrement : c'est en fait une activité agréable que l'on peut, si on veut, faire à plusieurs, avec des enfants, ou tout seul aussi...) et surtout la "dose quotidienne" ensuite, à scier : là c'est psychosomatique - çà paraît fastidieux, et pourtant c'est entre un quart d'heure et une demie-heure par jour... je suis en train d'observer pour avoir des données plus précises...
il faut cependant considérer qu'on ne chauffe que peu (on est très habillé), et qu'une ou deux pièces... nous utilisons un à deux cageots de bois/jour pour chauffer et cuisiner (un peu de gaz-bouteilles pour certaines choses rapides)