vendredi 14 mars 2008

la verdure nouvelle est arrivée...





cardamine hérissée : si on la laisse monter à graines on est envahi... ce qui est fort agréable... car elle est délicieuse à manger...
ortie : l'un des premiers "légumes" d'une certaine consistance au printemps...
égopode et ficaire poussent souvent ensemble, ici en sous-bois. l'égopode peut être envahissant dans un jardin... car il a des racines nombreuses et souvent difficiles à extraire, dont un petit bout suffit pour le faire redémarrer... mais lui aussi est très bon à manger...

cardamine, ortie et égopode, mais aussi ficaire (ses feuilles très nombreuses sont un peu fastidieuses à récolter - mais intéressantes car contiennent beaucoup de vitamine C - elles étaient utilisées à l'époque pour combattre le scorbut - ) il suffit d'en mélanger toujours un peu dans les salades, hachées comme du persil. pas besoin d'en mettre des tonnes... mais si on en a suffisamment on peut en faire des salades mélangées entières... bien sûr... les orties (toutes jeunes pointes) crues, risquent de piquer un peu si elles ne sont pas hachées suffisamment finement...
sinon égopode et orties, mais tout le reste aussi, peuvent être cuisinés...
selon les régions on peut avoir actuellement beaucoup d'ail des ours : il remplace l'ail et l'oignon dans salades et plats cuisinés. mais il ne pousse souvent que dans certaines forêts calcaires : j'ai essayé de l'implanter chez moi mais il a beaucoup de mal... (terrain trop acide)

l'intérêt de "botaniser" autour de soi, c'est de savoir reconnaître toutes les plantes, et surtout celles qui se mangent : ce ne sont pas forcément les mêmes ici ou ailleurs et chacun doit donc voir ce qu'il y a d'intéressant chez lui...




çà ressemble à des feuilles de ficaire, mais çà n'en sont pas : au jardin le raifort officinal que j'avais semé trop tard vient bien à retardement (en principe il vient pour l'automne et passe sans problème tout l'hiver constituant une super réserve de vitamine C et un excellent condiment : rare réserve de verdure hivernale car il ne craint pas le gel)
les navets (plus haut) oubliés reviennent aussi : leurs feuilles sont délicieuses hachées dans les salades, et ensuite le navet devrait monter à graines pour faire de nouvelles semences.





la petite oseille ne pousse qu'en terrain acide : bonne dans les salades, avec son goût acidulé...
pratiquement tous les trèfles se mangent : source intéressante de protéines...
nous en hachons toujours aussi dans les salades, ou le mélangeons aux verdures cuisinées... les irlandais faisaient même une farine à pain avec les fleurs séchées du trèfle violet...

des plantes cueillies avec soin n'ont souvent pas besoin d'être lavées : çà fait gagner du temps et cela fait moins de travail... (nous ébouillantons pas précaution les cardamines ramassées dans le ruisseau ou à côté) mais cela répond aussi apparemment aux questionnements des végétaliens à propos de la vitamine B12 qui leur fait parfois défaut... elle est conservée, paraît-il, si on ne lave pas ou pas trop, les légumes et verdures que l'on mange.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

salut!
rien à voir avec le sujet mais pour te laver, fais tu ton propre savons?

Geispe a dit…

non j'utilise des savonnettes normales ou du savon de marseille car il est assez difficile de faire du savon... à part la cendre je crois bien, le reste c'est de la chimie qu'il faut acheter... mais souvent je n'utilise pas de savon (eau chaude, tiède ou froide) c'est variable...
dans une situation d'autarcie véritable je pense que l'on n'abuse pas des lavages en hiver, en été çà pose moins de problème mais je crois qu'il faut arriver à se passer de savon... car je ne vois pas bien d'où il pourrait venir...
je vais peut-être en reparler y compris de la lessive, d'ailleurs, qu'il faut arriver à espacer le plus possible...

Anonyme a dit…

C'est bien beau tout ça,mais quand on a des enfants on doit les envoyer propre à l'école.A mon avis vous vivez trop sur votre planète et oubliez que en Alsace la vraie autarcie n'est pas possible.Trop d'industrie, et plus assez de nature.Notre pauvre Alsace est mal partie pour l'après-pétrole si elle ne se réveille pas vite.

Geispe a dit…

ben il est certain que si l'on travaille ou l'on a des enfants qui vont à l'école on ne peut pas échapper à tout un tas de contraintes... moi j'ai surtout pu m'y mettre plus sérieusement parce que j'ai pris ma retraite fin 2006.
pour l'instant j'expérimente parce que çà m'intéresse et que çà me fait plaisir, mais je suis bien conscient que tout le monde ne peut pas faire comme moi ou n'en a pas forcément l'envie... d'ailleurs quand çà me prend je ne me prive pas d'une baguette ou d'un petit pain au chocolat de chez le boulanger, et d'ailleurs j'achète encore plein de choses... :-)
après le pétrole les alsaciens auront la chance d'être dans un environnement riche : faut juste voir dans quelle mesure il a été endommagé (surtout la terre cultivable sans artifices pour le casse-croûte)... pour le reste d'après ma petite théorie la nature devrait exploser...