jeudi 4 décembre 2008

elle fouine la martre




la fouine est, avec le renard, une autre habituée de nos poulaillers..
chez moi j'ai plutôt des martres, vu que je suis en milieu entièrement forestier...
la fouine vit plus près de l'homme, dans les villages, où elle squatte greniers et granges.

la différence entre martre et fouine n'est pas importante et il semblerait que dans les temps anciens on ne considérait qu'une espèce...
la martre a une bavette plutôt orangée, qui ne se prolonge pas sur les avant-bras, alors que chez la fouine la bavette est blanche et souvent se divise en deux pour continuer sur le haut des pattes antérieures. on le voit bien sur les deux photos. (wikipédia par Dani Kropivnik et http://www.natur-5seenland.de)

si elle se rend utile en chassant les rongeurs, la fouine est aussi particulièrement friande d'oeufs, qu'elle va prendre en priorité, dans un poulailler...
j'ai fini par ne plus poser d'oeufs en bois dans mes pondoirs (on en pose un, parfois, pour inciter les poules à y pondre), car ils disparaissaient assez rapidement et je les retrouvais éparpillés alentour en forêt : la martre les prend pour de vrais oeufs et les emporte... elle mange aussi des oiseaux, des insectes et des fruits... selon l'endroit et la saison...

martre ou fouine devient dangereuse pour les poules si elle arrive à s'introduire dans un poulailler - elle est en général nocturne - les poules vont paniquer et la fouine peut alors tuer par instinct et par réflexe - c'est un automatisme - jusqu'à ce que plus rien ne bouge... cela peut aller jusqu'au massacre de l'ensemble des poules... elle épargnera celles qui sont d'instinct immobiles dans leur coin, ou celle qui couve par exemple et qui n'a pas donné signe de vie.

ce mécanisme par lequel la fouine (qui ne comprend pas) fait de gros dégats dans les poulaillers est en quelque sorte un accident lié à la concentration des poules dans un lieu fermé : le risque n'existe pas dans la nature, puisqu'elle n'y rencontrera jamais une quantité de proies enfermées et à sa portée ensemble au même moment...

la fouine a tendance à commencer à manger la tête de la poule puis elle s'intéresse à l'intérieur en ouvrant l'animal du côté de la base du cou au niveau de la cage thoracique : cela permet souvent de reconnaître son travail. si elle fait un "massacre réflexe" dans un poulailler, elle va simplement tuer toutes les poules vivantes en les mordant à la nuque... elle ne saigne pas ses proies, ni tue pour le plaisir, comme on le dit souvent...

alors comment éviter les dégats ? rendre les poulaillers étanches la nuit... pas d'ouverture de plus de 30mm... attention la fouine saute et grimpe parfaitement : c'est elle que l'on entend souvent dévaler les toits... et le spectacle de quelques jeunes fouines (j'ai vu des martres dans ma grange) s'amuser comme des chatons en poussant des grognements est vraiment attendrissant...

fouine et martre sont de la famile des mustélidés, dont font encore partie d'autres petites bébètes que l'on peut rencontrer - avec beaucoup de chance car certaines se font rares - par ordre de taille en commençant par le plus grand : le blaireau (mais lui est un peu différent des suivants c'est un vrai petit ours) la loutre (elle aussi est spéciale car plutôt aquatique et rare quasi disparue) ensuite surtout le putois, l'hermine et la belette qui font ou faisaient partie de nos paysages campagnards...

le putois est facile à reconnaître grâce à son masque qu'il porte sur le visage... (le furet domestique est une variante apprivoisée du putois). le putois affecte les ruisseaux, les abords des maisons : il m'est arrivé d'en surprendre un en train de déguster un de mes canetons, la nuit, pas du tout peureux il me regardait tout en mangeant sa proie juste à mes pieds... éclairé par ma lampe de poche car lui aussi est nocturne.
il y a le vison encore : jamais vu parce que probablement presque disparu... il serait pas mal aquatique aussi.

jamais eu de problème avec l'hermine (présente chez nous - observée une ou deux fois - assez petite, c'est elle qui devient blanche en hiver avec le bout de la queue noir) ni avec la belette qui, elle, est vraiment petite (comme une grosse "souris-teckel" allongée, bas sur patte avec une queue courte) ; les deux sont plutôt dans la nature sauvage (friches, talus, bords de chemins et lisières de forêt) et pourtant une pauvre belette - probablement sortie d'un petit trou du mur - s'est fait un jour tuer par l'un de mes chats... dans mon séjour...

tous les mustélidés sont en général assez difficiles à observer : ils sont surtout nocturnes, mais aussi très farouches et extrêmement rapides... on voit souvent juste passer un éclair...


putois (wikipédia par Malene Thyssen)

6 commentaires:

Xtof a dit…

La fouine était aussi, avant l'arrivée des chats "européens" un animal "domestique" utilisé pour lutter contre les souris et autres "indésirables". Nourris et logés bien au chaud, elles étaient, parait-il, aussi fidèle que nos chiens.

Geispe a dit…

oui mais je me demande comment ils protégeaient alors leurs basse cour grande et petite ? en l'absence d'élevage, effectivement, aucun problème, au contraire renards et fouines sont d'une grande utilité pour chasser les rongeurs qui s'intéressent aux cultures et stocks alimentaires.... mais ils sont difficilement compatibles avec l'élevage... j'ai fini par devoir mettre en cage certains de mes chats qui me mangeaient tous les poussins et canetons et même les jeunes volailles déjà d'une bonne taille...

colin pileus a dit…

Merci pour cet article explicatif (enfin un article qui ne soit pas purement hargneux envers les fouines…). J'ai malheureusement subi le passage désastreux d'une fouine dans mon poulailler… aïe… les 5 poules sont mortes d'un "massacre réflexe". Il s'agit maintenant de comprendre ce qu'il s'est passé pour éviter que cela se reproduise à l'avenir.

geispe a dit…

la fouine chasse essentiellement de nuit et il faut éviter qu'elle puisse s'introduire dans le poulailler...
je n'ai plus de coqs depuis quelques années et curieusement les deux ont été tués de jour à une semaine d'intervalle ; la seule explication que j'ai trouvée est que la fouine est passée dans le poulailler sans mauvaise intention (plus de dégâts parmi les poules depuis de longues années) mais que le coq l'a alors attaquée instinctivement pour défendre les poules... et la fouine est plus forte que lui...

Anonyme a dit…

Une fouine ma tuée 7 canard trois d entre eux ont été décapitée les autres ont eu la gorgé ouverte.un massacre à juste titre

geispe a dit…

ah oui elle peut faire de sacrés dégâts, la seule solution étant que les abris soient étanches la nuit, sans quoi il y a toujours un risque...