lundi 11 mai 2009

jardin




le lilas doit bien avoir cinquante ans...
rosa centifolia ou du moins qui lui ressemble, est une ancienne petite rose très parfumée, avec beaucoup de pétales... elle vient facilement partout, se multipliant d'elle-même...
les premières s'ouvrent... et se font un peu grignoter alors qu'elles sont encore peu nombreuses et très convoitées...




au jardin l'essentiel est en place à présent... et quelques pluies douces seraient bienvenues, pour faire venir tous les replants que nous attendons...
après avoir fini depuis un petit moment la plantation des pommes de terre, c'est autour du maïs (maïs des indiens) qui est l'un des derniers grands semis de basiques... celui-là a l'avantage que pour l'instant les campagnols n'y touchent pas, l'épi étant bien emballé... contrairement au blé par exemple, où le rongeur passe avant moi, peu avant la récolte...
du coup je vais faire un peu plus de maïs...
j'ai quand même semé un peu de chaque autre céréale, toujours pour faire des essais... et cette année je nargue les campagnols en semant des lignes moins serrées et en passant régulièrement un coup de sarclette histoire de "marquer le territoire"... on verra bien si çà sert à quelque chose...
il y a bizarrement des animaux qui se font rares : renards, couleuvres, pas vu ni crapaud ni lézard..., les chouettes aussi chantent beaucoup moins, pas de mustélidés... un peu de grenouilles et pas mal d'orvets... mais çà n'a pas l'air clair tout çà...
certains insectes aussi ont des comportements bizarres de zombies : perchés sur une plante, un monticule... ils ont l'air de ne pas savoir pourquoi ils sont montés là haut et y restent immobiles comme perturbés... est-ce ce qui est arrivé aux abeilles ?

une petite histoire de maïs : j'ai parlé hier à un agriculteur dont l'un des collègues a vu ses semis aussitôt ravagés par les sangliers. ceux-ci savent suivre la ligne et manger tous les grains que la machine a plantés...
les chasseurs ne maîtrisent plus et les restaurateurs ont du mal à écouler la viande...
afin qu'ils n'aillent pas saccager les cultures, de maïs entre autre, les chasseurs attirent alors les sangliers en certains endroits de la forêt, en les nourrissant avec du maïs... du coup cela fait bien sûr proliférer les sangliers qui se reproduisent encore plus...
en outre, pour cela les chasseurs achètent du maïs au paysan pour affourrager les sangliers.
la boucle est alors bouclée :
les paysans cultivent du maïs pour le vendre aux
chasseurs pour que ceux-ci le donnent aux sangliers pour que ceux-ci ne
mangent pas le maïs semé par les paysans... :-)


3 commentaires:

Remas a dit…

C'est couillon, mais bon, cercle vicieux.

Pour tes céréales, t'as déjà essayé de semer à la volée, comme ça c'est plus difficile pour les animaux de te manger toutes les graines car ils doivent chercher et pas seulement suivre en ligne droite,
cicero l'avais fais, il en a parlé sur oleocene, tu pourrais essayer, un tout petit carré, semer dans les herbes hautes, puis fauché le tout, et attendre.
Moi j'ai essayé avec de l'orge ( d'hiver je pense, mais pas sûr) ça marche assez bien pour l'instant, bon c'est pas super, mais bon, je prendrai peut-être des photos, il y a à peu près 3 tiges pas pieds pour l'instant, c'est pas mal pour un début.

Et sinon tu les achètes où tes graines de maïs ?
^_^

Geispe a dit…

à la volée j'avais essayé : il y a eu tellement de mauvaises herbes mélangées aux céréales que les rongeurs s'y sentaient très à l'aise dans cette jungle... les lignes permettent de désherber d'un coup de sarclette : les rongeurs sont seulement en danger s'ils sont à découvert... pour que leurs prédateurs les voient...
il y aurait l'idée de semer du trèfle en même temps que la céréale... çà se fait... mais çà implique de cultiver et récolter des semences donc travail supplémentaire et après s'il faut virer le trèfle à la main il est très tenace et revient vite...
bon on verra...
l'un des problèmes est que je fais des petites surfaces : les rongeurs mangent pas mal... ils mangent tout si on fait un are... donc il faut faire 20 ares et ils en mangeront un aussi... mais il en reste toujours 19... :-)
c'est l'une des acrobaties à résoudre si on veut faire de la culture manuelle...

Remas a dit…

Bon, je m'initie à l'agriculture sauvage ( masanobu fukuoka )
et comme il dit, il faut prendre exemple sur la nature, c'est un grand livre ouvert.
Bon, demain, je fais plein de photo, et je les mets sur le forum, et après on voit, et je referai des photos au fur et à mesures. ^_^