jeudi 6 mai 2010

yoyo




nous sommes dans l'ère du yoyo... six degrés à midi et cinq ce soir... pas fort pour un six mai... et des choses bizarrement automnales après une période un peu printanière : pluie froide toute la journée avec un ciel sinistre. vols groupés d'hirondelles haut dans le ciel, corneilles aussi qui crient comme un mois d'octobre... couple de colverts sur l'étang, qui apparemment ont décidé de ne pas faire d'enfants...
hier soir une chauve-souris volait désespérément à la recherche d'un insecte...
le jardin et la végétation stagnent : les feuilles des arbres ont un peu avancé grâce à la pluie car il faisait très secs, ce qui commençait aussi à être handicapant...

du coup nous avons remis en fonction pulls, vestes et bonnets...

autre bizarreté... j'ai dû rentrer ma vieille jument, sortie comme d'habitude ce matin, elle est revenue protestant et ne voulant subitement plus manger l'herbe : d'ordinaire elle s'en va brouter aux alentours et y passe la journée...
donc repas au foin pour aujourd'hui.
c'est un peu inquiétant car cela pourrait vouloir dire qu'il est tombé des choses pas très claires avec la pluie de la nuit...


les abeilles et tous les insectes d'ailleurs, ne doivent pas se réjouir et sont durement mis à l'épreuve : le temps trop sec avait apparemment limité la production de nectar et voici que c'est le froid et la pluie qui prennent la relève.

ma dernière ruche n'a pas de soucis : elle est vide... il restait une vingtaine de cadavres d'abeilles ce printemps et tout le miel... (qui avait fermenté durant l'hiver). les abeilles se sont par conséquent volatilisées sur la fin de la saison et pourtant elles semblaient encore voler comme il faut à la fin de l'été.

il faut dire que mes ruches - qui étaient mortes progressivement ces dernières années - n'étaient pas dans un endroit très favorable (notre fond de vallée est très humide et très froid en hiver : un apiculteur qui avait posé les siennes n'est pas revenu l'année suivante me disant que çà ne vaut vraiment pas la peine).
j'ai remarqué aussi que les écarts de température importants avaient tendance à causer une très forte condensation à l'intérieur des ruches...

je vais à présent déménager le tout (comme j'aurais dû le faire bien plus rapidement) dans un emplacement plus sec et ensoleillé ... mais difficilement accessible tant il est escarpé : il faut grimper dans les rochers et faire un voyage pour chaque pièce que l'on veut y installer (étages de la ruche et parpaings sur lesquels elles sont posées...)
en espérant qu'un essaim vadrouilleur (car il y en a souvent) vienne s'installer si l'endroit lui convient. on verra bien.

un autre problème que je dois surveiller ce sont les grosses fourmis des bois : il y en a des quantités énormes cette année. elles sont partout. il m'est arrivé il y a quelques années de devoir mettre une ruche sur pilotis, quatre pieds dans des récipients remplis d'eau, seul moyen pour mettre fin aux tentatives permanentes d'attaque des fourmis...

je ne suis cependant plus très fana des abeilles entretemps : piqué deux fois je me suis chaque fois transformé après un quart d'heure en bonhomme Michelin... pas très agréable et parfois pas sans risques...



5 commentaires:

Charlotte a dit…

pas très réjouissant tout ça...
mes amis apiculteurs ont toujours dans leur poche un tube d'arnica en homéopathie, pour ne pas faire de réactions aux piqures...

Alcidejet a dit…

C'est très fort ce que tu racontes, c'est vrai que le temps, l'impact des cieux et la vie en général semblent embarqués dans une drôle de houle, ne permettant plus les abus d'autre fois.
Gardons l'esprit bien éveillé !
Ici aussi les fougères déroulent leurs papates malgré ce vilain froid de canard !

@ bientôt ami autarque !

evie57 a dit…

Chez moi, c'est pareil ! Cet automne, les abeilles étaient très actives dans mes 2 ruches. Résultat au printemps, plus d'abeille et les ruches avec du miel à l'intérieur. Maladie ? Pollution ? Je ne sais pas ! Sinon, pour le temps, on dit que ce sont les saints de glace. Ils portent bien leur nom !

CitronVert a dit…

ça donne envie de les cuisiner tes crosses de fougère!

Acouphene a dit…

J'adore les fougères !
Il y a un documentaire sur les abeilles à cette adresse
http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=3210258,scheduleId=3162230.html
et un autre sur arte ce mardi...