jeudi 24 avril 2008

printemps


c'est à ce stade là que l'on coupe très ras, voire en écartant un peu la terre, les roseaux qui apparaissent. on peut en faire cuire la base et les manger ou en extraire de l'amidon. çà marche mais fade et fastidieux : à réserver aux temps de disette :-)


une petite pensée sauvage : mignonne décorative qui se ressème tous les ans. c'est aussi une médicinale.


le raifort racine : les racines plantées l'année dernière vont grossir, alors que les plus anciennes vont monter à graines ; mais celui-là est plus simple à multiplier au moyen de morceaux de racines ou encore de collets ; le collet de tout raifort utilisé est replanté... pour en faire un nouveau. nous faisons ainsi avec plein de choses choux, navets, céleri, carottes, etc... (pour faire des feuilles et graines dans ce cas).
je multiplie aussi le thym de cette façon : une branche coupée pour utilisation est effeuillée, sauf son extrémité du haut. elle est ensuite replantée et va faire une nouvelle touffe en prenant racine. on peut faire ainsi avec beaucoup de plantes.


raifort officinal : il est plus proche de la cardamine ; là il fleurit, et va faire des graines qui vont se ressemer... il est intéressant car reste vert tout l'hiver sans craindre le gel : ce sont les vitamines hivernales.


une future fleur de pissenlit


un orvet pris en flagrant délit de consommation de limaçon... il a eu peur lorsque je me suis approché, et l'a recraché :-) mais ce n'est que partie remise...


mouche assortie à la cardamine. la cardamine des prés se mange mais elle a des feuilles assez frèles : le plus simple est de la croquer telle que pendant les ballades... :-) mais on peut bien sûr la ramasser et en faire de la salade après l'avoir hachée, ou la rajouter à la salade en guise de condiment car elle est un peu piquante.

2 commentaires:

Yves d'Oléocène a dit…

En Creuse, les Pissenlits ont refermé leur fleures depuis hier et viennent à graine.

Avec les alternances d'humidité et de chaleur des dernier jours, la végétation a pris 20 cm d'un coup.

Geispe a dit…

si j'ai bien observé le pissenlit ferme ses fleurs le soir et les rouvre le matin, du moins celui que j'ai observé : faudra d'ailleurs que j'y regarde de plus près.
mais j'ai constaté effectivement ce que j'appelle une réaction ou réflexe de sauvegarde : les plantes font des graines avant l'heure et très rapidement, sans se développer complètement... elles restent petites. ma consoude a déjà des fleurs sur de petites tiges maigres et courtes alors qu'il n'y a presque pas de feuilles...
plutôt inquiétant tout çà car çà veut dire que çà ne marche plus très bien : trop d'acoups irréguliers de la nature : une plante ne peut se développer correctement si la nature fait des sauts (température par exemple +3° cette nuit chez nous, mais aussi eau, luminosité) au lieu d'évoluer progressivement avec un minimum de régularité et stabilité...