dimanche 27 juillet 2008

pois et haricots

pois et haricots sont, avec les lentilles, et en tant que légumineuses, les principaux "protéagineux" : ils sont intéressants pour les protéines qu'ils apportent, mais aussi pour leurs qualités culinaires puisqu'on peut en faire pas mal de préparations diverses...
il n'y a pas vraiment de risque de manquer de protéines si l'on mange régulièrement des plantes sauvages et toutes les autres verdures du jardin : dans les céréales, oléagineux et fruits secs, aussi, il y a toujours un certain pourcentage de protéines.

pois et haricots sont agréables et faciles à faire pousser puis récolter. et ils se stockent facilement une fois secs.

j'ai eu des problèmes de haricots moisis (pas suffisamment séchés et aérés) en les conservant dans des bocaux : il faut qu'ils soient parfaitement secs lorsqu'on les enferme ou alors il faut stocker de façon non étanche (sacs papier ou toile par exemple)

la lentille, j'ai renoncé pour l'instant à essayer d'en faire : je ne suis pas arrivé à produire quoi que ce soit à part quelques cosses ne contenant de toute façon que deux lentilles... je m'y reprendrai éventuellement une autre fois...

pois et haricots, je ne les cueille pas en frais, sauf en fin de saison ceux qui ne mûrissent pas à temps : ils sont récoltés mûrs et en fin de croissance... on ne mange donc pas souvent du petit pois vert ou du haricot vert... à moins d'en avoir vraiment suffisamment.

sécher pois et haricots est nécessaire si l'on veut constituer des réserves hivernales, et jusqu'à la récolte suivante : cela va mobiliser la plate-bande bien plus longuement, ce dont il faut tenir compte. ensuite on réservera une petite partie de la récolte pour les semis de l'année suivante...

les pois et les haricots viennent bien, en général : il faut quand même faire attention au démarrage car différents prédateurs peuvent réduire le résultat : limaces qui mangent les plantules, campagnols qui récupèrent et stockent les grains de pois... et enfin certains parasites (vers dans le sol) ou encore maladies-champignons qui s'attaquent aussi aux graines semées : j'ai eu pas mal d'anthracnose... (taches noires sur les cotylédons et les germes qui émergent) et peut-être de la mouche des semis aussi... j'ai cependant rattrapé en ressemant : en fait il faut mieux ne pas semer trop tôt, le haricot demande de la chaleur et des semis un peu plus tardifs démarrent bien plus rapidement.

le soja ne pousse que dans la moitié sud de la France donc je laisse de côté, tout comme le pois chiche, d'ailleurs. quand aux fèves elles demandent aussi de la chaleur et surtout se font assaillir par les pucerons...

la féverolle pousserait bien chez nous : pas encore essayé... elle était beaucoup cultivée dans le temps comme complément pour le bétail. elle ressemble à un pois tout rond, un peu comme le soja jaune. (le soja jaune - ou vrai soja - n'est pas le germe de soja, ce dernier étant un haricot : le haricot mungo ou soja vert ; et les deux poussent surtout bien dans la moitié sud de la France).

ma récolte de pois est cette année la moitié de celle escomptée... les haricots par contre poussent très bien pour l'instant ... mais j'ai quand même dû compléter le semis plusieurs fois pour arriver à avoir une plantation assez dense... presque trop dense, du coup, car j'ai planté sous mon tipi à haricots des potimarrons qui eux aussi partent à l'assaut en grimpant à plus de 3m de hauteur...



les perches d'aulne que j'ai utilisées ont pris racine et se sont mises à pousser : comme elles datent déjà de l'an dernier elles font pas mal de branches. je vais déplacer le tout en fin de saison, faute de quoi mes perches risquent de se transformer en arbres que j'aurai du mal à déraciner ensuite... çà m'est déjà arrivé avec du saule...
ou alors je coupe toutes les branches et replante des haricots : cela nécessite cependant de renouveler la terre au moins en partie puisqu'il ne faut pas planter - en principe - deux fois au même endroit. l'avantage serait que mes perches de haricots étant vivantes, sont imprutrescibles...
bon... idées comme çà car il me semblerait quand même plus sain de changer d'endroit, sans compter le fait que les racines de mes perches prendraient avec le temps de plus en plus d'ampleur, ce qui défavoriserait probablement mes haricots.



les pois doivent être bien secs et parcheminés pour les récolter : il faut ensuite les écosser puis les étaler pour les faire sécher encore (les grains réduisent pratiquement leur taille de moitié)


13 commentaires:

Anonyme a dit…

Rien à voir avec le sujet, mais j'ai essayé la consoude séché pour faire du papier toilette.
Je n'ai pas osé l'essayer car au touché c'est pas agréable les poils sont rudes sur la feuille.
Tu as déja essayé?

maevina a dit…

un petite mine de trésors ton blog!! j'y retrouve beaucoup de mes expériences surtout dans les ratés!!!mais je vais m'inspirer de tes réussites!!

Geispe a dit…

pour Anonyme :
c'est une question d'habitude peut-être. j'ai essayé consoude (pas très solide) bardane, potimarron...
le problème c'est de faire des quantités... et de sécher "prudemment" à l'ombre afin que çà ne tombe pas en miettes si trop deshydraté... ce sont des essais et pour l'instant c'est papier :-) mais faudra bien trouver kèkchose après... et ils se sont bien débrouillés avant...
perso je me rappelle encore lorsque gamins (WC dans la cour il y avait trois étages et nous étions au premier) nous découpions le journal en rectangles d'environ 20x25cm... après est venu un papier rouleau assez coriace et qu'il fallait économiser car c'était luxe... :-)

Anonyme a dit…

Au Maghreb, on se lave le derrière avec un peu d'eau. C'est très hygiénique (et agréable quand il fait chaud). Faut juste avoir de l'eau propre à disposition.

Tis a dit…

Toujours aussi intéressant de lire tes expériences, Geispe. :)
Quelques détails m'intriguent :
- à propos des protéagineux, tu n'évoques pas le lupin, qui est pourtant un des plus riche en protéines. Il ne peut pas pousser chez toi ?
- as-tu déjà tenté l'association traditionnelle amérindienne des "3 soeurs" (maïs-haricots-courges) qui permet de se passer de tuteurs et limite beaucoup arrosage et désherbage ?
- et as-tu essayé les bambous pour tes tipees ? On en trouve maintenant presque partout et la plupart des gens sont trop heureux qu'on vienne les aider à les tailler tant c'est envahissant et difficile à éradiquer.

Geispe a dit…

- j'avais essayé le lupin il ne pousse pas très bien... faudrait peut-être que je ré-essaie car je ne l'ai pas particulièrement soigné... mais si je me souviens bien il faut ensuite le désamériser sinon il est inmangeable ?
- maïs-haricots-courges : j'ai laissé tomber les haricots que je mets à part car ils écroulent le maïs... peut-être que les indiens avaient des petites variétés...
- j'ai planté du bambou et bizarement il a du mal faut dire qu'il s'est fait manger par le cheval qui a l'air d'aimer :-)
mais sinon les aulnes poussent partout chez moi (ils envahissent toutes les friches et prairies) presque aussi vite que les haricots alors c'est pas les perches qui manquent... les saules d'ailleurs aussi...

tis a dit…

- Pour le lupin, il me semble que le blanc est parmi les moins toxiques. Apparemment il préfère les terres pauvres et plutôt sablonneuses.
Tu trouveras une page intéressante à propos de sa culture ici :
http://www.intelligenceverte.org/lupin.asp
- Pour les haricots, il s'agirait des "Mucuna" d'après la revue l'Ecologiste (n°14 p.28)
- L'inconvénient du saule et de l'aulne c'est que, comme tu l'as remarqué, ça se bouture trop bien, même quand on ne le souhaite pas
(chez nous, même en juin, ça pousse).

Geispe a dit…

je vais revoir l'idée du lupin ; je m'y étais intéressé mais ai renoncé parce qu'il n'est pas bien venu (pourtant certains sont même vivaces ou se ressèment facilement tout seuls) mais aussi à cause de l'opération de désamérisation...
pour le haricot je préfère cultiver à part : j'ai remarqué que le maïs est assez délicat et que celui que j'avais trop serré n'est pas bien venu... alors si je mets du haricot en plus...
cucurbitacées par contre j'ai de mauvaises surprises : les courges à graines ... (graines sans enveloppes) ne font pratiquement pas de graines ou les graines ne semblent pas arrivées à maturité (j'ai semé des graines de courge bio alimentaires) mais il en est de même des potirons et potimarrons : graines vides ou amande minuscule... pas bon pour la relève, çà...
saule et aulne effectivement si je ne veux pas qu'ils prennent racine je les sèche d'abord :-)

PTEWI a dit…

encore Ptewi... le principe du tipi suit l'idée du "jardin des 3 soeurs" , entre haricots, courges et .. ??oups! j'ai un trou .. Super interessant pour avoir une idée de quoi planter ! je viens d'emménager , tout est à faire mais très envie de créer un potager bio pour ma famille ; j'ai mis ton lien dans mes favoris pour ne "pas te perdre" (sourire)
bonne journée...

Anonyme a dit…

Bjour, comment cuisine tu les petits pois désydratés? Cela m'interresse!
Merci de ta réponse et bonne journée
Smarties02

geispe a dit…

les pois que je récolte sont entiers. je les fais tremper une nuit puis cuire, en rajoutant le sel sur la fin ce qui fait gagner en temps de cuisson. si je ne veux pas de leur peau (parfois qualifiée d'indigeste) on peut ôter cette peau manuellement mais il faut prendre les pois un à un après leur trempage.
dans le commerce les pois cassés sont dépourvus de cette peau pour cette raison...

Anonyme a dit…

Il n'y a toujours que deux lentilles dans chaque cosses donc ta récolte n'était peut-être pas aussi mauvaise que ce que tu pense.
Si tu me détaille ta méthode de culture je pourrais te donner quelques conseil car j'en cultive chez moi mais il fait plus chaud et sec que chez toi.
En ce qui concerne les maïs et les haricots moi j'arrive à remplacer les tuteurs par les maïs en utilisant des haricots tarbais que l'on peut facilement commander sur le site de la coopérative du haricot tarbais.
Je sème le maïs et quand il fait environ 20 cm je mets un haricot au pied du maïs et sa marche tout seul

geispe a dit…

pour les lentilles je n'ai plus essayé depuis. effectivement il y en a deux par cosse... ce que je n'ai pas trouvé spécialement rentable... mais la lentille est ainsi... :-)
pour la culture j'ai fait comme pour les pois : une ligne, des lentilles et hop... c'est tout. je crois que pour récolter suffisamment de lentilles il faut en faire d'importantes surfaces... alors à la main c'est probablement pas çà...
et effectivement nous avons actuellement toujours des nuits froides ce qui raccourci le temps de croissance et mon maïs ne devient pas très haut. je crains alors qu'il ne s'écroule sous les haricots...