jeudi 3 juillet 2008

reine des prés






on en fait des tisanes très parfumées et ses feuilles contiennent de l'acide salicylique. (aspirine) elle fleurit dans les prairies humides actuellement, un peu en avance même car c'est une fleur qui apparaît d'ordinaire lorsque l'été est déjà bien avancé...

cette année nous remarquons bizarrement que la reine des prés n'a presque pas de parfum... où est-il passé, je n'en sais rien... toujours est-il que cette fleur qui empli entièrement certains coins de prairies et le long des ruisseaux, d'ordinaire bruissante d'insectes, reste désespérement vide. une mouche ou un coléoptère par ci par là, dont la grosse cétoine dorée : les champs de spirée (spirée ulmaire est un des autres noms de Filipendula ulmaria) restent déserts.

2 commentaires:

Imago a dit…

J'ai aussi un sentiment bizarre au sujet des insectes. L'an passé les vergerettes, les carottes et les molènes autour de la maison étaient pleines d'insectes très variés. Cette année il y a des jours avec et des jours sans, et je ne m'explique pas pourquoi.
C'est peut-être subjectif, il faudrait faire des statistiques plus sérieusement, un peu comme il s'en fait (en suisse) pour les oiseaux.

Geispe a dit…

s'il y a des jours avec et des jours sans... c'est intéressant ; cela voudrait dire qu'il y a des insectes, mais que les conditions climatiques font qu'il n'y a pas toujours du nectar dans les fleurs (la sécheresse du sol et de l'air y sont pour quelque chose à mon avis) les insectes ne s'intéressent pas aux fleurs alors...
j'ai trois ruches et nulle part des abeilles qui butinent... sauf que j'entends en permanence vrombir dans les arbres : cela voudrait dire qu'il y a énormément de pucerons (pas bon signe car d'ordinaire ils arrivent au mois d'août) et que les abeilles préfèrent ramasser du miellat plutôt que du nectar de fleur - ce dernier peut-être plus rare...