mardi 10 juin 2008

pourpier et cirse


très bon celui-là, surtout cuisiné. nous l'avons aussi lactofermenté comme de la choucroute il y a deux ans. il a l'air cyclique car l'année dernière il était quasiment absent et cette année il prolifère à nouveau...

et autre essai de lactofermentation, avec du cirse maraîcher : c'était trop tentant tellement il est volumineux...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

coucou encore!
peut tu nous donner ta recette pour le pourpier lactofermenté.
Est-ce bon?

Geispe a dit…

comme la choucroute : tassé dans un pot à lactofermentation avec un peu de sel et d'eau. environ quinze jours à température ambiante puis stocker au frais...
çà devient un peu visqueux et collant du fait des mucilages contenus dans le pourpier mais c'est très bon cru et cuit...
on doit pouvoir faire en lactofermenté rapide aussi : quelques jours dans un bocal genre "Parfait"...

strychnine a dit…

Et le pourpier fleur, avec ces fleurs de toutes les couleurs qui rendent dingues les abeilles, est-il bon à manger? Je sens que je ne vais pas être copine avec les abeilles....

Geispe a dit…

bonne question... je ne connaissais pas et je découvre : pareil comestible d'après PFAF data base...
http://www.pfaf.org/database/plants.php?Portulaca+grandiflora