lundi 20 octobre 2008

pommes






la saison des pommes avance : mes arbres ne sont pas encore assez grands mais un vieux bonhomme du village m'invite chaque année à venir me servir dans son immense et magnifique verger d'environ 60 arbres sur une cinquantaine d'ares...
un tapis de pommes au sol, qu'il faut ramasser et qui ira au jus de pomme, mais aussi des branches croulant sous les fruits. et ce verger est en bio.

ce dont on ne tient pas compte lorsque l'on trouve cher le prix d'un kilo de pommes, c'est qu'il faut beaucoup de temps, de patience et d'adresse pour les cueillir une à une... à la main...
car on ne peut pas ramasser pour la vente celles qui sont tombées en masse : même légèrement endommagées par la chute elle ne se garderaient pas...

j'en ramasse quand même beaucoup pour moi mais je les vérifie ensuite régulièrement pour utiliser en premier lieu celles qui ne se tiennent pas..





le pommier est un arbre primordial, (avec le noyer chez nous) : c'est le moment de planter et encore de planter : l'entrée en production est assez longue, mais ensuite vous bénéficierez d'une source de nourriture qui vient presque toute seule chaque année. en cas de nécessité - et ce sera vital dans le futur à mon avis - avec quelques noyers (650 calories aux 100g) et fruitiers... impossible de mourrir de faim. il nous faut planter des forêts d'oléagineux et de fruitiers tout autour de nos villages : ce sera une source minimale de nourriture assurée lorsque l'agriculture industrielle, entièrement dépendante du pétrole, s'arrêtera.

7 commentaires:

Christophe a dit…

Merci Geispe pour ton blog,
Ta vision de demain ressemble assez bien à la mienne et je tend moi aussi vers l'autarcie alimentaire en priorité et énergétique de l'autre.
Je te mets en lien sur le mien.
A bientôt.
Xtof

Anonyme a dit…

C'est une belle année à pommes en ce moment :-))
En revanche, pas de noix en vue |-(

Geispe a dit…

pas de noix ? sais-tu pour quelle raison çà ne donne pas ? zéro ou un peu ? dans quelle région ?

Anonyme a dit…

Je suis en Bretagne (Côtes d'Armor).
Pour quelle raison n'y a-t-il pas de noix cette année (sous les quelques noyers que je fréquente) ? Peut-être des problèmes lors de la floraison ??

Geispe a dit…

Bretagne je ne sais pas, mais chez nous cela peut arriver s'il y a de gros gels printaniers, semble-t-il. sur wikipédia je lis aussi qu'une sécheresse en juin peut compromettre la récolte de l'année suivante.
en tous cas chez nous c'est pareil : peu de production cette année. je crains cependant que cela ne fasse partie d'un scénario plus pessimiste qui est la diminution généralisée de la fructification en raison des perturbations climatiques : moins de noisettes aussi et pas de faînes. mais au potager aussi, j'en parlais, problèmes pour obtenir des semences. là je viens de voir que mes radis d'hiver semés en août... sont en train de monter à graine : normalement c'est au printemps prochain que çà devrait se faire... sinon, là aussi... pas de semences.

Suzel a dit…

salut, c'est la sudiste !
chez nous dans les alpes de hte provence pas de fruits cette année, ni prunes, ni poires, ni pommes, ni coings, ni noix, ni noisettes, rien !
il parait que les deux mois de pluie au printemps ont empêché la polénisation ?
Qu'en penses tu ? en autarcie on vivrait mal......

Geispe a dit…

hé bé... faudra voir l'année prochaine, mais si çà se reproduit çà tendrait à confirmer ma plus grosse inquiétude : que les modifications climatiques perturbent la croissance et la fructification de l'ensemble des végétaux... à cette allure là, dans les années à venir, on serait mal où que l'on soit...