dimanche 12 octobre 2008

renard et campagnols


je commence à comprendre un peu mieux le lien entre les deux... et je m'explique le fait que mes céréales se fassent systématiquement manger...
j'avais remarqué que contrairement aux années précédentes je n'ai pas vu un seul renard de toute l'année - notre Canaille ayant disparu aussi depuis l'an dernier.

un chasseur, de passage tout à l'heure, m'a demandé si on voyait du renard en précisant tout fier qu'ils en avaient tiré pas mal ces derniers temps... je n'ai pas compris le rapport et suis resté sans réaction sur le moment mais après-coup je me rends compte que campagnols et mulots ont perdu leur ennemi public numéro un... ce qui leur permet de proliférer à l'aise...

dans l'esprit du chasseur le renard est et reste un nuisible... alors qu'il ne l'est pas : il ne l'est que parce que qu'il s'imagine qu'il va dévorer tous les faons de biche et de chevreuils... (alors que le renard préfère de loin campagnols et mulots qui figurent toujours au premier plan de son menu) nuisible encore pour l'humain qui élève des poules et le plus souvent néglige de les protéger comme il le faudrait... (c'est d'ailleurs la même chose pour la fouine et la martre : nuisibles seulement parce qu'on a tendance à négliger - ou oublier - de parfaitement protéger son élevage)... c'est d'ailleurs l'un des inconvénients de l'élevage, qu'il faille faire place nette autour... le chasseur "rend service" à l'éleveur de poules...
et puis bon... un renard qui se promène sur le chemin çà permet toujours de faire un carton...

du coup le paysan est obligé de semer des granules empoisonnées pour limiter les campagnols et la boucle est bouclée...
ce que je refuse bien sûr de faire (c'est la première chose que conseillent en général les gens du coin : "mais il il y a du poison pour çà ?")...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

et voilà comment l'humain se créée des problèmes en déréglant la nature.. :( c'est vraiment triste...

Geispe a dit…

j'étais pas au top au moment de cette discussion mais après-coup je me rends compte que le chasseur s'imagine me rendre service en tuant les méchants renards qui risquent de manger mes poules. faudra que je lui explique la prochaine fois... parce que c'est dommage de faire tout ces cartons un peu pour rien car çà perturbe effectivement tout le sytème : un nouveau renard reprend la place vide mais çà met quand même un temps pendant lequel l'équilibre est rompu.
le renard a l'imprudence de se promener en soirée alors on le voit bien et on peut le tirer facilement depuis un mirador. les chasseurs ont par contre tout le mal du monde à tirer les sangliers qui prolifèrent et font beaucoup de dégats, car eux sont plutôt franchement nocturnes...

A a dit…

Cette histoire m'en rappelle d'autres, aussi dépourvues de bon sens. Par exemple : on écrase une araignée par peur irraisonnée, puis on va acheter une bombe anti-moustiques et anti-mouches !
Merci pour ce blog frais et sentant bon la campagne !

eLeF a dit…

en cherchant un article sur les chèvres j'ai relu celui ci et avec plaisir découvre l'existence du canard de Rouen. On nous avait dit que nos énormes colverts étaient des mulards hybrides stériles, ce qui nous a beaucoup déçu d'autant que nous avons deux canes et un canard (en photo:http://www.elef-des-baies.com/graines.d.inspiration/?p=1128) mais l'espoir renait à la découverte de cet espèce. en effet nos canards sont couleur colvert mais énormes... si j'osais te demander un peu de ton temps encore pour me confirmer ça???...

Geispe a dit…

le mulard est un croisement entre barbarie mâle et femelle pékin, stérile effectivement ; mais il ressemble plus à un barbarie qu'à un gros colvert. d'après votre photo ce sont bien des Rouen male et femelles. bien les enfermer la nuit à cause des prédateurs...