dimanche 16 novembre 2008

récup

on peut récupérer et planter tous les trognons et collets, même dans un pot de fleurs ou une jardinière... ils se remettront à pousser (si çà ne marche pas c'est pas grave) mais en général vous aurez de nouvelles fanes non seulement décoratives mais que vous pourrez utiliser pour les hacher en crudités comme du persil, et par la suite la plante va monter à graine et faire des semences... qui se mangent, se font germer, ou se sèment...

carottes, navets, betteraves, ail, oignon, rutabaga... pratiquement tout ce qui est une racine...

j'ai dans mon jardin un emplacement qui ne reçoit que les trognons : j'y récupère ensuite les fanes et l'année prochaine, les graines. je laisse dehors l'hiver : il y a toujours pas mal de rescapés et même de la verdure si l'hiver est doux.



ici betterave rouge et navet jaune : les collets coupés



sont replantés après avoir oté et utilisé les feuilles les plus grandes qui auraient fané de toute façon...






si j'ai un gros oignons je n'utilise souvent que ses quatre côtés et replante le reste qui va me faire de belles repousses (à utiliser comme de l'oignon ou de la ciboulette)...





15 commentaires:

Stéphanie et Florent a dit…

C'est sur votre blog que j'avais lu l'idée de replanter ainsi les trognons. J'ai essayé cette année avec des carottes, navets et betteraves, et c'est vrai que ça a bien marché.

J'essaierai de couper l'oignon sur ses quatre côtés et de replanter le milieu, je trouve l'idée géniale!

Dans le même ordre d'idée, j'aime bien aussi, lorsque je ramasse les salades, les couper sans les arracher, et laisser la base de la salade refaire des feuilles et monter en graines.

Geispe a dit…

çà fait plaisir de voir que d'autres expérimentent de leur côté :-)
j'ai remarqué aussi que si on n'arrache pas les poireaux montés à graine mais que l'on coupe simplement la tête à maturité, le poireau continue de pousser et faire des touffes de feuilles que l'on peut utiliser... peut-être même qu'il pourrait devenir vivace... je continue d'essayer...

Raffa a dit…

excellent le coup de l'oignon, je je vais expérimenté dès maintenant. Comme tu dis au pire si ça pousse pas c'est pas bien grave !

Geispe a dit…

en fait sabine fait çà depuis un bon moment dans son jardin et elle avait trouvé l'idée dans un vieux bouquin où il s'agissait de faire de la verdure devant la fenêtre ou sur le balcon, pour en avoir un peu durant l'hiver.

Terf a dit…

J'ai entendu globalement la même chose (que les poireaux) pour les courgettes du coté de mon oncle...
D'après , donc, mon oncle, tout ce qui est verdure peut etre laissé a repousser tel que les salades de stef ...

Anonyme a dit…

Super idée pour les oignons, je ne connaissais pas.
De mon coté je suis en train de tester avec un Ananas (pour le fun), ça fait 3 mois qu'il est planté et les feuilles sont toujours vertes.
De même pour les Blettes je coupe juste les tiges et je laisse la base, et ça repart en permanence.

Amicalement
Gabriel

naeco3 a dit…

Ton blog est un vrai trésor!
Bravo, bravo!

anne.md a dit…

merci pour toutes ces infos
je cherchais des renseignements sur la déshydratation des fruits/ légumes ... et suis tombée sur ce blog ! super agréable
je vais essayer trognons, collets, "coeur" d'oignon ...
mes bettes repoussent également, les brocolis aussi
j'ai planté des poireaux perpétuels (des bulbes; un peu différent du poireau mais bon; des feuilles repoussent régulièrement)
et mes poireaux montés à graine refont des feuilles également quand je coupe la "tige graines"

venezia a dit…

super, je vais essayer sur mon rebord de fenetre parisien, pour avoir des panaches hivernaux comestibles et colorés. merci

Geispe a dit…

sabine va encore plus loin, souvent : elle replante le collet mais aussi la racine et utilise le milieu... en fait c'est une sorte de bouturage et beaucoup de choses se bouturent et çà marche bien... :-)

Nicolas (Sauvagement Bon) a dit…

Sur une des photos, les petites feuilles éparpillées entre les betteraves et les navets ressemblent fortement à de la stellaire. Si c'est de la stellaire intermédiaire (une des variétés de stellaire qu'on appelle aussi mouron blanc), c'est une excellente plante sauvage comestible. Mais attention de ne pas la confondre avec le mouron rouge (toxique).

Geispe a dit…

oui, c'est bien le mouron blanc : il fait aussi partie de nos récoltes. très fréquente "mauvaise" herbe... qui fait des tapis entiers.

Esther a dit…

Merci pour ce truc ! J'aurais dû venir lire plu tôt...Mais ce sera pour l'an prochain ! Les hivers québécois étant imprévisibles pour la quantité de meige, mieux vaut ne pas laisser dehors les trognons, il fait parfois -20C décembre. L'an dernier c'était tout le contraire, sol non-gelé et neige abondante en début novembre...Allez savoir pourquoi! J'ai trouvé des pousses de bettes à carde après la fonte, en début mai et pu ainsi récolter des graines à semer en 2009.
L'automne prochain je garderai des trognons de légumes en pots, à l'intérieur, près d'une fenêtre bien éclairée. J'ai l'habitude de le faire pour le persil et un peu de ciboulette...

Geispe a dit…

les deux solutions méritent d'être retenues : en pot et en extérieur... et la neige, justement, a pour rôle d'isoler et protéger du grand froid de sorte que les trognons repartent au printemps...

Pupucefreewoman a dit…

Bonjour,
je découvre votre blog que je trouve passionnant !
J'ai expérimenté involontairement cette technique en plaçant des rondelles de pomme de terre sous une planche afin d'y attirer les limaces et épargner les tomates (les limaces ont atterri plus loin).
Les rondelles ont pris racine, et j'ai récolté une poignée de pommes de terre à la fin de la saison.
Je vais essayé avec les autres racines...