mardi 28 avril 2009

c'est la saison des bourgeons de sapin aussi ; mais on en fait surtout du sirop si on utilise du sucre. à défaut c'est bon à scrouncher comme çà, en passant...



un petit hyménoptère avec de drôles de pattes arrière ; toujours plein de pollen sur les plantes...



les fourmis (je pense que c'est la grosse fourmi rousse des bois) sont omniprésentes, en forêt et dans certains endroits du jardin proches de la forêt ; elles sont marrantes lorsqu'on s'y intéresse de plus près.
tendance à sauter sur l'objectif lorsqu'on veut les photographier : lorsqu'on s'approche elles se dressent en gesticulant des pattes avant, vous sautent sur les bottes ou le doigt tendu. elles ne sont pas vraiment agressives et c'est plutôt en cas de panique qu'elles essaient de pincer...




sur une vesce il y en avait pas mal au point que je me suis demandé si la plante secrétait du sucre... intéressant échange ici : ces deux fourmis communiquent et vont ensuite faire du bouche à bouche l'une pour nourrir l'autre... mais je ne sais pas qui apporte à qui... :-)





petite sauterelle deviendra grande... elle est posée sur une belle feuille de salade, une sorte de chicorée italienne qui revient assez bien toute seule...



autre compagne habituelle lorsqu'on jardine - et toute empressée d'aller ramasser les insectes que l'on a dérangés - la bergeronette grise (la printanière est aussi présente mais un peu plus farouche) ; pas peureuse du tout elle s'approche jusqu'à deux mètres lorsque l'on travaille les plate-bandes.
elle suit aussi de tout près le cheval qui broute, profitant des insectes qu'il lève en passant dans l'herbe...


2 commentaires:

Djoz a dit…

J'ai lu dans le "guide de la faune et de la flore" chez Arthaud que la vesce porte sur la face inférieure de ses stipules des poches à nectar qui attirent les fourmis. Je n'ai pas pensé à décortiquer une fleur pour le vérifier...

Geispe a dit…

ah, intéressant çà... je l'avais loupé dans ce bon bouquin que j'ai trouvé il y a un moment chez emmaus... :-)