jeudi 23 avril 2009

fabrique d'engrais

pendant que le cognassier du japon fait de belles fleurs...



voici les deux meilleures ouvrières de notre "fabrique d'engrais" :








orties et consoudes sont des plantes intéressantes parce qu'on peut les manger, mais elles sont aussi de véritables "plantes engrais" et "activateurs de compost" : on peut en faire du purin mais je trouve çà trop fastidieux et n'en fais jamais.
si les orties se débrouillent très bien toutes seules pour proliférer, je favorise et développe beaucoup la consoude officinale. elle ameublit et enrichit la terre rien qu'en y poussant... orties et feuilles de consoude apportent de l'engrais au sol là où on les pose ou enterre.
le plus souvent cependant elles vont enrichir mes tas de compost et elles vont accelérer leur décomposition... les racines qui y sont jetées redémarrent rapidement et pourront être replantées ailleurs lors du déplacement du tas...
pour la consoude j'essaye de ne pas la couper avant que les fleurs soient passées car elles constituent un important garde-manger pour les bourdons et d'autres hyménoptères...
ces sources d'engrais sont particulièrement importantes dans le cas d'une agriculture végétalienne, par exemple, qui n'utilise pas de fumier animal...
c'est ce que fait sabine dans ses jardins : personnellement j'ai encore pas mal de fumier, pour l'instant, du fait de mes vieux animaux...



ces jolies fleurs jaunes on n'y touche pas : ce sont celles de la chélidoine... par contre le fruit du plantain peut être croqué en passant...












les amis de la consoude sont aussi déjà au travail : cette chenille en est spécialiste, et elle donnera un joli papillon appelé écaille marbrée (callimorpha dominula)...

5 commentaires:

Sébastien LE PIOUFLE a dit…

La consoude est aussi une excellente infirmière... on peut faire du baume avec ses racines macérées dans de l'huile puis aditionné d'un peu de cire d'abeilles (pour la consistance). C'est super efficace sur tous les bobos du quotidien!

eLeF a dit…

bonjour,
les feuilles dentelées au pied de la cousoude, c'est quoi?

Geispe a dit…

c'est l'achillée millefeuilles ; une médicinale aussi comestible en petite quantité ; nous nous en servons un peu comme condimentaire.
(goût assez fort et plutôt amère)

Trystia a dit…

Je savais pour l'ortie mais ne connaissais pas toutes les qualités de la consoude, merci d'avoir pallié une de mes lacunes .

Anonyme a dit…

J'ajoute que la sève de la chélidoine peut servir à traiter les verrues .